Au cours des dernières mois, plusieurs foyers d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) dus à une souche H5N8 ont été confirmés en Europe dans des élevages de volailles et sur des oiseaux de la faune sauvage.

Comme suite à la survenue de ces cas, le ministère en charge de l'agriculture avait pris la décision d'élever, le 05 décembre 2016, le niveau de risque pour l'influenza aviaire et de le qualifier d'élevé en France.

Compte tenu de l'évolution favorable de la situation sanitaire observée dans la faune sauvage en France et de l'absence de cas récent dans les zones de provenance des oiseaux migrateurs présents ou circulant sur le territoire national, il a été décidé de ramerner le risque IAHP au niveau "modéré".

Le passage au niveau de risque modéré a pour conséquence :

- d'assouplir les conditions de rassemblements d'oiseaux qui étaient jusqu'à présent interdits

- que tout détenteur d'oiseau (en élevage ou basse-cour) est tenu de confiner ses oiseaux ou de les protéger par des filets afin d'éviter tout contact avec des oiseaux de la faune sauvage uniquement désormais dans les communes dites à risques particuliers (communes situées dans une zone à risque de contact d'oiseaux de la faune sauvage avec des oiseaux domestiques, voir liste)

- que tout détenteur est tenu de continuer de vérifier l'état de santé de ses animaux, de déclarer toute anomalie sans délai à son vétérinaire sanitaire et de mettre en place des mesures de bio-sécurité.

Liste des communes dites à risque particulier

Fiche de recensement des oiseaux détenus par toute personne physique ou morale

La Direction départementale de la protection des populations reste à disposition pour répondre à toute question par téléphone au 04 50 33 55 55 ou par messagerie Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.