Traitement des déchets verts : des alternatives au brûlage existent !

L'arrivée du printemps est l'occasion de prendre soin de son jardin. La tonte de la pelouse, la taille des plantes ou encore le débroussaillage engendrent des déchets parfois volumineux et dont on ne sait pas toujours quoi faire.

Pourtant, bien qu’interdit, le brûlage des déchets vert demeure une activité largement pratiquée qui contribue à la dégradation de la qualité de l’air. Lors de la combustion, de nombreux polluants sont émis, dont des particules fines et autres composés cancérigènes, pouvant avoir des conséquences sur la santé de tous.

Pourtant, de nombreuses solutions existent pour valoriser ses déchets verts :

ü  COMPOSTAGE

ü  BROYAGE

ü  PAILLAGE

ü  COLLECTE EN DECHETTERIE

Le SAVIEZ-VOUS ?

Quand je brûle 50 kg de végétaux, j’émets autant de particules fines qu’une voiture Diesel récente qui parcourt6000 km (1 aller-retour Paris/Moscou quand même !)Source : ATMO Auvergne-Rhône-Alpes.

https://www.youtube.com/watch?v=Cxxuyq0y9xI 

 

 Attention : Toute incinération de végétaux est passible d’une contravention de 450 € (article 131-13 du nouveau code pénal).

 

Pour contribuer encore à la qualité de l'air, quelques comportements citoyens à adopter :

- couper les moteurs des véhicules en stationnement (notamment près des écoles)

- limiter les déplacements ou utiliser les transports en commun / pratiquer le co-voiturage dans la mesure du possible

- baisser la température de chauffage des logements...

Pour en savoir plus sur la qualité de l'air à Scionzier, cliquez sur www.air-rhonealpes.fr/monair/widget